Stewart-Haas Racing apporte des changements à l’équipe au stand de Kevin Harvick

Stewart-Haas Racing a apporté des modifications à Kevin Harvick‘s pit crew avant la course de la Coupe de dimanche à Nashville Superspeedway (17 h HE sur NBC), a confirmé l’équipe.

Cette décision intervient à la suite de commentaires critiques de Harvick sur l’équipe au stand lors de deux des trois dernières courses. L’ancien coéquipier champion de la Coupe des sentiers Aric Almirola de sept points pour ce qui serait la dernière place en séries éliminatoires. Dix courses restent en saison régulière.

“Nous devons gagner une course”, a déclaré le chef d’équipe Rodney Childers à NBC Sports. «Nous avons un peu l’impression que si vous ne gagnez pas une course, vous pourriez ne pas entrer (les séries éliminatoires). Vous ne pouvez pas vraiment abandonner beaucoup de places sur la route des stands et toujours essayer de gagner des courses.

Daniel Coffey devient le changeur de pneus avant pour l’équipe de Harvick. Brandon Banks est le nouveau jackman de l’équipe. Daniel Smith (démonteur de pneus arrière), Jeremy Howard (porteur de pneus) et Evan Marchal (pétrolier) restent dans l’équipe.

Coffey et Banks viennent tous deux d’un coéquipier Chasser Briscoe‘s pit crew. Briscoe a une victoire qui le place en séries éliminatoires.

Shayne Pipala, qui avait été le changeur de pneus avant de l’équipe de Harvick, rejoint l’équipe de Briscoe. Stan Doolittle, qui avait été le jackman de l’équipe de Harvick, rejoint l’équipe n ° 51 Rick Ware Racing de Cody Ware. Stewart-Haas Racing fournit des membres d’équipage au stand pour RWR.

Un autre changement est que Matthew Schlytter prend la relève en tant que jackman pour l’équipe de Briscoe. Il avait récemment fait partie de l’équipe d’entretien de la voiture de Ware.

La frustration de Harvick face à la performance de son équipe au stand s’est accumulée ces dernières semaines.

Après s’être classé quatrième à Sonoma il y a deux semaines, Harvick a évoqué les difficultés de l’équipe des stands en déclarant: «Nous avons eu notre minimum d’échec catastrophique une fois par semaine sur la route des stands et nous sommes revenus aussi loin que possible, comme d’habitude. C’est ce que c’est, je suppose.

Lorsqu’on lui a demandé ce dont il avait besoin pour une meilleure finition, Harvick a répondu: “Quelque chose qui n’était pas un arrêt au stand de 20 secondes.”

Son dernier arrêt au stand à Sonoma a duré 22 secondes, selon Racing Insights. Il courait troisième avant le dernier arrêt au stand. Après la fin du cycle des stands, il était septième.

Il a également exprimé sa frustration vis-à-vis de l’équipage après avoir terminé troisième du Coca-Cola 600 : « Nous sommes allés à l’arrière cinq fois pour de mauvais arrêts aux stands. … après avoir heurté le mur, je me suis beaucoup resserré et chaque fois que nous nous rattrapions, nous tombions sur le visage sur la route des stands et retournions à l’arrière.

Leave a Reply

Your email address will not be published.