Shareef O’Neal, fils de Shaq, dit que son père ne voulait pas qu’il participe au repêchage de la NBA : “Il voulait que je reste à l’école”

L’espoir du repêchage de la NBA, Shareef O’Neal, pourrait vouloir suivre les traces de son célèbre père, mais cela ne signifie pas que son vieil homme est d’accord avec son plan professionnel. Après avoir travaillé pour le les Lakers de Los AngelesO’Neal a révélé que son père, le Basketball Hall of Famer Shaquille O’Neal, ne voulait pas qu’il entre dans le repêchage après sa première année d’université.

“Nous nous heurtons en quelque sorte à ce processus”, a déclaré le jeune O’Neal a dit dans une conférence de presse vidéo. “Il voulait que je reste à l’école. Je voulais m’améliorer grâce à ça. Il sait que je travaille avec des équipes. Mais je ne vais pas mentir, on n’en a pas parlé. Je suis un peu juste le traversant. [Orlando Magic]donc c’est une mouture différente.”

L’aîné O’Neal a raison. Shareef n’a joué que 37 matchs en trois saisons à UCLA et LSU. Il n’a récolté en moyenne que 2,6 points par match à l’université et a dû subir une opération cardiaque pendant son séjour à l’UCLA. Ajoutez tout cela et O’Neal ne devrait pas être repêché jeudi. Pourtant, je croyais qu’il avait tiré tout ce qu’il pouvait de l’expérience universitaire.

“Il n’aimait pas du tout cette idée”, a ajouté O’Neal à propos de son père. “Ça craint qu’il n’aime pas cette idée, mais je suis un homme adulte, j’ai 22 ans, je peux prendre mes propres décisions. C’était juste devant mon visage. Je ne recule pas devant Je vais aller le chercher si je le vois. C’est juste comme ça que je suis construit. Je prends tout de la même manière. J’ai subi ma chirurgie cardiaque de la même manière. Être innocenté était juste devant moi, être en bonne santé était juste devant moi, et j’ai foncé.

“Je ne recule devant personne. Je sais que c’est une légende de la NBA, je sais que c’est mon père, mais c’était juste devant moi, je devais aller le chercher. Donc, s’il aime ça ou pas, ce n’est pas va vraiment m’empêcher de faire ce que je veux faire.”

Si O’Neal n’est pas repêché, il aura d’autres voies vers le basket-ball professionnel en dehors de l’université. Il pourrait jouer dans la Summer League ou la G-League s’il veut rester aux États-Unis, ou il pourrait jouer à l’étranger et essayer d’étendre son jeu dans des ligues étrangères. De nombreux joueurs ont fait le saut de l’Europe ou de la G-League vers la NBA, donc les chances d’O’Neal de jouer dans la ligue sont toujours très présentes. Mais son père a raison. Compte tenu de ses antécédents collégiaux limités, il fait face à une bataille difficile à ce stade de sa carrière.

Leave a Reply

Your email address will not be published.