McLaughlin fait la course dans “Fast Six” à Music City

NASHVILLE, Tenn. – Scott McLaughlin a remporté son deuxième prix NTT P1 en carrière avec un tour rapide spectaculaire dans les 10 dernières secondes du Firestone «Fast Six» de samedi pour la course Big Machine Music City Grand Prix NTT IndyCar Series de dimanche.

Avec 10 secondes restantes dans la séance, McLaughlin a franchi la ligne de chronométrage avec un tour à 1: 14.5555 autour du circuit urbain temporaire de 11 virages et 2,1 milles dans la Chevrolet n ° 3 pour l’équipe Penske.

La recrue Christian Lundgaard avait la première place avec 30 secondes à faire avant que Romain Grosjean ne le dépasse 15 secondes plus tard.

Mais c’est McLaughlin qui a parfaitement chronométré avec son tour de pole.

“Cette voiture est vraiment bonne et maintenant nous sommes en pole à Nashville”, a déclaré McLaughlin. “Oh mec. C’est un de ces bons tours. Je pense que nous avons plus de la même chose pour la course. Il faut penser tête baissée, pouce levé. Nous avons besoin de très bons arrêts aux stands demain.

Grosjean partira deuxième de la Honda DHL n°28 pour Andretti Autosport.

Lundgaard partira troisième de la Honda n ° 30 pour Rahal Letterman Lanigan Racing.

“Le week-end a bien commencé”, a déclaré Lundgaard. « C’était une séance très excitante. Normalement, je n’aime pas les circuits urbains mais après Toronto et aujourd’hui, je commence vraiment à les aimer.

alexpaloumcgp
Alex Palou s’alignera quatrième sur sa Honda NTT n°10. (Photo Penske Entertainment/Joe Skibinski)

Le champion en titre de la série NTT IndyCar, Alex Palou, sera quatrième avec un tour en 1: 14.9087 dans la Honda NTT n ° 10 pour Chip Ganassi Racing. La Chevrolet n ° 5 de Pato O’Ward a terminé cinquième à 1: 14,9261 avec Josef Newgarden de Hendersonville, Tennessee, complétant le Fast Six à 1: 15,1461 dans la Chevrolet n ° 2.

Lundgaard a eu un énorme blocage sur son avant droit à peine deux minutes après le début de la séance, mais a réussi à garder sa Honda n ° 30 contre le mur. Il est entré dans les stands pour changer les pneus.

Alors qu’il ne restait plus qu’une minute au chronomètre, la Chevrolet n°3 de McLaughlin était en tête en 1:15.2275 mais était poursuivie de près par les cinq autres pilotes de la séance.

Après une longue attente à cause de la foudre dans la région, les qualifications ont finalement commencé à 18 h (HAE). Il ne fallut pas longtemps avant que Devlin DeFrancesco descende la colline depuis le pont commémoratif des anciens combattants de la guerre de Corée pour sortir le drapeau rouge dans le premier groupe du premier segment.

Cela signifiait qu’il ne serait pas autorisé à passer au segment suivant.

Au lieu d’utiliser Firestone “Reds”, les pneus composés plus souples pour ce week-end étaient les Firestone “Greens” fabriqués à partir de Guayule – un arbuste boisé du désert résistant à la sécheresse et tolérant à la chaleur originaire du sud-ouest américain.

Le caoutchouc naturel peut être extrait des branches, de l’écorce et des racines du guayule pour produire du caoutchouc national (pneus), de la résine (colles, additifs pour pneus et carburant diesel) et une matière ligneuse appelée bagasse (énergie, carburants liquides, produits de construction).

Firestone se tourne vers les pneus durables car Guayule peut être cultivé et récolté dans le sud-ouest des États-Unis.

Colton Herta, qui avait la voiture dominante dans cette course l’année dernière pour avoir un accident vers la fin, a également sorti le drapeau rouge lorsqu’il a bloqué les roues avant au virage quatre.

Cela signifiait également qu’il ne pouvait pas passer au segment suivant.

Cela signifiait également que le pilote d’Andretti Autosport, Alexander Rossi, n’allait pas passer dans le deuxième segment car l’incident de Herta avait fait tourner le chronomètre sans que Rossi n’ait eu la chance d’améliorer son temps.

Le temps de Rossi était de 1:21.4579, huitième du groupe.

Les pilotes qui ont avancé comprenaient Palou à 1:15.9983 dans la Honda n°10, Jack Harvey’s 1:16.6324 dans la Honda n°45, David Malukas’ 1:16.6882 dans la Honda n°18, Josef Newgarden’s 1:16.7541 dans la No. 2 Chevy, Rinus VeeKay en 1:17.7101 dans la Chevrolet n°21 et – croyez-le ou non – Dalton Kellett en 1:17.7521 dans la Chevrolet n°4.

C’est la première fois que Kellett accède au deuxième segment d’une qualification sur route et sur route.

Les pilotes qui ont raté la progression sont Simon Pagenaud en 1:19.4039 sur la Honda n°60, Felix Rosenqvist en 1:21.1784 sur la Chevrolet n°7, Rossi en 1:21.4579 sur la Honda n°27, Callum Ilott en 1:57.6982 sur la n°7. 77 Chevrolet et Herta en 3:26.3303 dans la Honda n°26.

DeFrancesco n’a pas eu le temps, tout comme Simon De Silvestro.

Dans le deuxième groupe, Jimmie Johnson a été parmi les premiers à faire un tour sur les Firestone Greens en tant que tour «banquier» au cas où plus de pilotes sortiraient le drapeau rouge. Les autres pilotes de son groupe étaient sur les Blacks.

Johnson est retourné dans la voie des stands pour obtenir une autre série de Firestone Greens dans le but d’améliorer ses chances.

Mais à l’avant, ce fut une bataille passionnante pour la première place qui associait des noms familiers à des nouveaux venus.

À la fin de la séance, c’était Power en tête à 1:14.760 dans la Chevrolet Verizon n°12.

Il a été suivi par son coéquipier McLaughlin de l’équipe Penske à 1:14.7742 dans la Chevrolet n°3, la Honda n°30 du pilote recrue Christian Lundgaard à 1:14.8331, le 1:15.1382 mph de Roman Grosjean dans la Honda n°28, la Honda n°28 de Pato O’Ward 5 Chevrolet à 1:15.1494 et Graham Rahal à 1:15.2383.

Les pilotes absents de la coupe comprenaient la Chevrolet n ° 9 du candidat au championnat Scott Dixon à 1: 15.3179, la Chevrolet de Kyle Kirkwood à 1; 15.4382, la Honda du vainqueur en titre Marcus Ericsson à 1: 15.4501, la Honda n ° 51 de Takuma Sato à 1: 15.5935, Conor Daly 20 Chevrolet à 1:16.3955, la Honda n°06 d’Helio Castroneves à 1:16.5898 et la Honda n°48 de Johnson à 1:17.5888.

Ericsson
Le vainqueur en titre Marcus Ericsson a raté le cut. (Photo Penske Entertainment/Joe Skibinski)

“Nous devrons trouver une bonne stratégie et la faire fonctionner également en course”, a déclaré Ericsson. « C’est un peu étrange. Nous avons un peu de travail à faire ce soir et j’espère que nous serons compétitifs dans la course de demain.

« S’il y a quelqu’un dans cette voie des stands qui peut se battre de l’arrière vers l’avant, c’est bien cette équipe. Nous devrons être intelligents. Je suis sûr que nous allons trouver quelque chose d’intelligent.

Cela a mis en place une bataille de 12 pilotes dans le segment 2.

Dans le deuxième groupe, Lundgaard est passé du dernier au premier avec 2h30 à jouer dans la séance. Ce fut une bataille très compétitive puisque Power et O’Ward ont échangé la première place avant que Lundgaard ne revienne avec un autre tour pour reprendre la première place.

Alors que Lundgaard était dans la fosse, McLaughlin est passé en tête, mais a été renversé par Palou quelques secondes plus tard.

À la fin de la séance, les pilotes qui se sont qualifiés pour les «Fast Six» comprenaient Palou à 1: 14.6437 dans la Honda n ° 10, la Chevrolet de McLaughlin à 1: 14.6788, celle de Romain Grosjean à 1: 14.7679, celle de Lundgaard à 1: 14.8086, celle de Newgarden 1: 14.8284 et Power’s 1:14.8943.

Le tour le plus rapide de Power, cependant, était en cours d’examen car il était parti dans la zone de dégagement, provoquant un jaune local.

Avant qu’il ne puisse retourner sur la piste, la voiture d’O’Ward était sur un tour lancé. En faisant ressortir le jaune local, selon la règle IndyCar, le tour de Power ne compterait pas et il a été ramené à la huitième place à 1: 14,9818 dans la Chevy n ° 12.

Cela a propulsé O’Ward à la sixième place en 1:14.9373.

“C’était assez bon pour être dans le Fast Six, mais je n’ai pas réussi à creuser un écart suffisant avec VeeKay et je l’ai perdu”, a déclaré Power. « C’est toujours difficile en qual avec la position sur la piste et les pénalités et se faire rattraper par Red, c’est difficile. Nous pourrions avoir une belle journée demain; nous devons juste avoir une bonne stratégie et de bons arrêts aux stands et voir ce que nous avons.

Les Fast Six ont manqué la Honda de Malukas à 1: 14.9616, Power, Graham Rahal à 1: 15.3112, VeeKay à 1: 15.3897, Harvey à 1: 15.9758 et Kellett à 1: 16.5600.

Cela a préparé le terrain pour les “Fast Six”.

Leave a Reply

Your email address will not be published.