Le non-frappeur de Reid Detmers crée des questions de baseball fantastiques

Il y a eu 316 non-frappeurs lancés dans l’histoire de la Major League Baseball. Tous les non-non n’ont pas été lancés par des membres du Temple de la renommée (ou futurs membres du Temple de la renommée) tels que Nolan Ryan, Sandy Koufax ou Max Scherzer.

Homer Bailey, propriétaire d’une MPM en carrière de 4,56, a lancé deux non-non. Vous souvenez-vous de Chris Heston ? Henderson Alvarez ? Kent Mercer ? Ramon J. Martinez? Greg Maddux ? Oh attendez, je n’en ai jamais jeté.

Les non-frappeurs ne sont pas synonymes de célébrité – ou même d’utilité fantastique. Ce sont juste des exploits impressionnants.

Mardi, le Reid Detmers des Angels a lancé un sans coup sûr à la 11e titularisation de sa carrière. Il est devenu le plus jeune lanceur à en lancer un depuis Anibal Sanchez en 2006, et le plus jeune Angel depuis Clyde Wright en 1970.

On pourrait penser que ce type de performance d’un ancien choix de premier tour de 22 ans (10e au total en 2020) pourrait faire de lui un produit fantastique en vogue. Eh bien, ce n’est pas le cas. Il était le 16e lanceur le plus ajouté dans les ligues ESPN – sa propriété passant de 4,2% à 9,4. Il reste disponible dans 84% ​​des ligues Yahoo.

Reid Detmers célèbre le no-hitter.
Reid Detmers célèbre après avoir lancé un sans coup sûr.
Icône Sportswire via Getty Images

Le manque de mouvement est justifié.

Detmers a retiré deux frappeurs sur des prises mardi, le plus bas total de retraits sur des prises sans coup sûr depuis que Francisco Liriano en a également retiré deux en 2011. Ce n’est pas un choc complet étant donné que Detmers ne retire que 5,8 sur neuf manches cette saison (6,8 sur neuf sur ses 11 débuts de carrière).

Le total des retraits au bâton de Detmers est choquant, surtout après qu’il a accumulé 15,7 retraits au bâton sur neuf au cours de sa seule saison chez les mineurs et 13,4 sur neuf sur trois saisons à l’Université de Louisville.

Detmers arbore également un BaBIP .176 insoutenable, qui serait le deuxième plus bas parmi les partants s’il se qualifiait. Sa moyenne de 0,165 contre son adversaire semble incroyable, mais sa moyenne au bâton attendue de 0,255 ne semble pas aussi bonne. Ni son 3,80 xERA, ni son 4,06 FIP, ni son 4,34 xFIP.

Ces chiffres semblent encore pires si l’on considère que, sur les 108 lancers que Detmers a lancés mardi, il n’a généré que 10 frappes oscillantes (9,3%). Il a un taux de frappe oscillante de 7,9% pour la saison et de 9,5% dans sa carrière. Il montre peu ou pas de capacité à manquer les chauves-souris, et cela n’augure rien de bon que ce ne soit que la deuxième fois de sa brève carrière qu’il lance plus de cinq manches dans un match.

Les propriétaires de fantasy peuvent-ils prendre Detmers dans l’espoir que son non-non sera le catalyseur pour lui permettre d’être à la hauteur de son statut de brouillon ? Bien sûr, et personne ne se moquerait de vous pour avoir fait un tel geste. Mais Roto Rage pense qu’il y a d’autres jeunes lanceurs à ajouter à la place.

Paul Blackburn d’Oakland avait une fiche de 4-0 avec un WHIP de 0,87, une moyenne des adversaires de 0,214 et une MPM de 1,74 avant de prendre le monticule samedi. Bien qu’il ne frappe que 7,5 sur neuf manches, il marche 0,87 sur neuf, a un taux de frappe oscillante de 10,9% et son xERA (2,87), FIP (2,16) et xFIP (2,55) indiquent qu’il devrait continuer à être viable option. Il est disponible dans environ 40% des ligues ESPN.

Paul Blackburn lance un lancer.
Paul Blackburn lance un lancer pour les A d’Oakland contre les Tigers de Detroit.
Getty Images

Au cours de ses premières manches de 16 ² / ₃, principalement des sorties de secours à plusieurs manches, Spencer Strider d’Atlanta (0-1, 2,16 ERA, 1,08 WHIP) a retiré 36,4% des frappeurs auxquels il a été confronté, avec un taux de frappe oscillante de 15,9%. . Les adversaires frappent 0,158 contre lui, dont 0,174 contre sa balle rapide des années 90 (avec un taux d’odeur de 30,6%) et 0,100 contre son curseur (avec un taux d’odeur de 42,9%). Il est inscrit dans seulement 7,2% des ligues ESPN et a une très bonne chance de rejoindre la rotation d’Atlanta.

George Kirby de Seattle, qui a remporté le monticule samedi contre les Mets, a retiré sept manches en six manches sans but lors de ses débuts dans la ligue majeure dimanche dernier. Le plus impressionnant était son taux de swing-strike de 17,3% et le fait qu’il n’a pas marché sur un frappeur. Il était le lanceur le plus ajouté dans les ligues ESPN cette semaine.

D’autres options pourraient inclure Josh Winder du Minnesota (deuxième lanceur le plus ajouté dans les ligues ESPN cette semaine), Tony Gonsolin des Dodgers (malgré ses horribles 4,33 marches par neuf), Jameson Taillon des Yankees ou Triston McKenzie de Cleveland (s’il est disponible) , qui a gardé ses marches sous contrôle et a une fiche de 2-1 avec une MPM de 2,39, une moyenne de 0,204 et 29 retraits au bâton au cours de ses cinq derniers départs.

gros succès

Manuel Margot OF, Rayons

Entré vendredi avec une séquence de neuf matchs avec succès et au moins un point produit dans sept de ces matchs. Il était 15 en 31 (0,484) avec trois circuits, 13 points produits, huit points, quatre buts volés et 1 418 OPS au cours de cette période.

Manuel Margot sourit.
Manuel Margot sourit dans l’abri des Rays de Tampa Bay.
Getty Images

Merrill Kelly SP, Diamondbacks

N’a pas accordé plus de trois urgences dans aucun de ses sept départs, et a une fiche de 3-1 avec une MPM de 2,20 et un taux de buts sur balles de 25-7 lors de ses cinq derniers départs.

Josh Naylor 1B/OF, Gardiens

Au moins un point produit au cours de huit de ses 10 derniers matchs vendredi, soit 14 en 36 (0,389) avec quatre circuits, 17 points produits et 1 203 OPS au cours de cette période.

Justin Verlander SP, Astros

Après avoir subi la défaite lors de sa première saison, il a une fiche de 4-0 avec une MPM de 1,51, un taux de buts sur balles de 29-3 et une moyenne de 0,145 adversaires à ses cinq derniers départs.

Grandes bouffées

Eugenio Suarez 3B, Marins

Rayé au moins une fois lors de chacun de ses 17 derniers matchs entrant vendredi, avec une fiche de 10 en 64 (0,156) avec 27 retraits au bâton et un OPS de 0,594.

Hunter Greene SP, Rouges

Au cours de ses cinq derniers départs, le joueur de 22 ans a affiché une fiche de 0-5 avec une MPM de 8,14, un taux de buts sur balles de 28-13 et une moyenne de 0,304. J’ai accordé neuf circuits au cours de cette période (21 manches).

Hunter Greene se dirige vers la pirogue.
Hunter Greene se dirige vers la pirogue après avoir été soulagé.
Getty Images

Max Muncy 1B/2B/3B, Dodgers

Bien qu’il ait marché 13 fois, il était 4 en 34 (0,118) avec un circuit, deux points produits, 10 retraits au bâton et un 0,626 OPS au cours de ses 12 matchs précédents avant vendredi.

Zach Plesac SP, Gardiens

Depuis qu’il a remporté sa première victoire le 21 avril, il a une fiche de 0-2 avec une MPM de 8,40, un taux de buts sur balles de 10-8, trois circuits accordés et une moyenne de 0,262.

Vérifier Sailes

– En tant que DH des Mets, Pierre Alonso est de 11 pour 35 (0,314) avec cinq circuits, 15 points produits et un OPS de 1 185. Quand il joue en premier, il est 24 pour 91 (.264) avec trois circuits, 13 points produits et un .726 OPS. Il écrase les droitiers (.301, 7 HRs, 25 RBIs, .910 OPS) mais a du mal contre. gauchers (.174, 1 HR, 3 RBIs, .601 OPS).

– En 11 apparitions depuis le 14 avril, Oakland’s Danny Jiménez a une fiche de 1-1 avec six arrêts (en six occasions) en 11 manches sans but. Il frappe 10,4 sur neuf manches, a un taux de frappe oscillant de 13,2% et les adversaires frappent 0,167 contre lui. Toujours disponible dans 75% des ligues ESPN.

– En 17 matchs entre le 24 avril et jeudi, Cincinnati’s Tommy Pham a augmenté sa moyenne de 0,133 à 0,245 après avoir passé 20 en 61 (0,328) avec deux circuits, huit points produits, 17 points, 13 buts sur balles, une base volée et un OPS de 0,938. Il est largement sous-estimé (41% chez ESPN et Yahoo).

Nom de l’équipe de la semaine

DJ Volpehieu

Soumis par @greggweiss

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.