Le football de Notre Dame se tourne vers le portail de transfert NCAA pour les receveurs

SOUTH BEND—Suivant un piéton Jeu Bleu-Or pour conclure l’entraînement de football du printemps, le groupe de receveurs larges de Notre Dame s’est démarqué.

Mais pas dans le bon sens.

Il n’y avait presque pas de séparation créée des arrières défensifs irlandais. Il n’y a pas eu de jeux d’impact. Il n’y a pas eu d’étincelle.

Le principal point à retenir du premier groupe d’entraînements printaniers du football de Notre Dame sous la direction de l’entraîneur-chef de première année Marcus Freeman est que les Irlandais manquent de meneurs de jeu offensifs sur les bords pour concourir pour le premier championnat national du programme depuis 1988.

Et Freeman le sait.

“Il doit y avoir des gars qui font bien paraître le quart-arrière, n’est-ce pas? Et c’est le défi”, a déclaré Freeman. “Il s’agit toujours de faire un lancer parfait, mais nous devons avoir des gars qui peuvent le faire bien paraître.”

Ce qui signifie que le personnel d’entraîneurs irlandais doit rechercher plus de ces gars dans le portail de transfert. Depuis sa création en 2018, les joueurs qui changent de programme avec l’éligibilité restante n’ont pas à s’absenter un an comme ils l’avaient fait auparavant. Ils peuvent jouer tout de suite dans leur nouvelle école.

En 2020, Notre Dame s’est tournée vers le portail pour atterrir le receveur large Ben Skowronek de Northwestern qui a capté 29 passes pour 439 verges et cinq touchés pour aider les Irlandais à se qualifier pour les éliminatoires de football universitaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published.