Hommage à Polanco, le joueur quotidien le plus productif des Twins

Une grande partie du récit récent autour des Twins s’est concentré sur le plan de repos et de récupération de Byron Buxton et la rétrogradation de Royce Lewis alors que Carlos Correa est revenu à la santé.

La quête de Buxton pour 100 bons jeux est un point de discussion intéressant, car il n’a atteint cette référence qu’une seule fois dans sa carrière et c’était en 2017. Correa, il convient de le noter, a réussi à jouer plus de 110 jeux une seule fois en les quatre dernières années complètes – et c’était la saison dernière lorsqu’il est apparu en 148 se dirigeant vers l’agence libre.

Les Twins ont déjà été assiégés par une multitude d’autres blessures, de Miguel Sano à Alex Kirilloff en passant par Trevor Larnach à une grande partie de la rotation de départ.

Leurs joueurs à temps partiel ont beaucoup contribué cette année, avec Buxton en tête. Mais prenons un moment pour apprécier le seul joueur que Rocco Baldelli a pu presque écrire au stylo tous les jours depuis 2019 : Jorge Polanco.

Il a disputé 37 matchs sur 38 cette année, ouvrant la voie dans une équipe de direction de division.

L’année dernière, j’ai joué 152 matchs. Personne d’autre dans l’équipe n’a joué dans plus de 135. Il a joué 55 sur 60 pendant la saison pandémique (deuxième derrière Eddie Rosario) et a joué 153 pour le Bomba Squad en 2019 alors que personne d’autre n’en a joué plus de 137.

C’est 397 matchs sur 422 possibles pour Polanco (94%) depuis le début de 2019, presque tous à venir en jouant une position intermédiaire exigeante sur le terrain. Il a 63 circuits, une moyenne au bâton de 0,275 et un OPS de 0,801 dans ces 397 matchs – de très bons chiffres, mais pas époustouflants.

Mais c’est Polanco. Le gars que tu oublies presque parce qu’il est toujours là. Il a connu un démarrage lent cette année, mais avec une séquence plus productive ce mois-ci, il a pris la tête de l’équipe en RBI (22), coups sûrs (32) et marches (21).

Polanco n’est pas le joueur le plus précieux de l’équipe. C’est Buxton de loin. Il n’est pas leur joueur de champ intérieur le plus en vue. C’est Corréa.

Mais depuis plus de trois saisons, il a été de loin le MAP des Twins : le joueur le plus disponible.

À cette époque, et en particulier pour ces jumeaux, c’est quelque chose à célébrer.

Leave a Reply

Your email address will not be published.