Di Grassi mène Venturi 1-2 lors des entraînements FE du dimanche

Di Grassi, qui s’est retiré de la course de samedi avec une crevaison lente après un contact avec Oliver Rowland, a balayé le sommet avec un tour de 1m06.133s, enregistrant les meilleurs premier et troisième secteurs de la matinée alors que de fines marges divisaient le peloton – les 21 premiers tous à moins de 0,8 s du temps de di Grassi.

Il a été suivi dans une seconde par Mortara, qui avait dirigé un FP1 très disputé, alors que le pilote suisse poursuivait son excellente forme berlinoise et éclipsait Rowland – qui avait mené les débats d’ouverture de la séance.

Rowland a été le premier à établir un temps représentatif, ouvrant avec un tour de puissance de 250 kW dès la sortie de la porte – avant d’être battu par son coéquipier de Mahindra Alexander Sims dans la première vague de tours – qui a établi un 1m06.564s.

Après cela, Robin Frijns a propulsé sa voiture Envision au sommet des temps, allant un peu moins d’un dixième plus vite, alors que le Néerlandais montrait des signes de rebond après avoir lutté lors de la première course avec la surface de piste unique de Tempelhof.

Ensuite, Rowland est revenu au zénith des feuilles de temps, qui a gratté 0,09 seconde de Frijns, alors que Stoffel Vandoorne s’est ensuite coincé entre les deux pour se placer parmi les premiers.

Mais les Venturis ont ensuite envahi les échelons supérieurs du tableau de chronométrage, di Grassi étant le premier à dépasser le temps FP1 de Mortara – que Mortara lui-même a ensuite battu, bien qu’il n’ait pas réussi à retirer le droit de se vanter à son compagnon d’écurie brésilien.

Rowland a conservé la troisième place devant Vandoorne, tandis que Pascal Wehrlein s’est hissé à la cinquième place pour assurer à Porsche une représentation parmi les cinq premiers.

Jake Dennis a surmonté un moment nettement large au virage 1, plongeant profondément dans le virage où ses espoirs de titre ont pris fin l’année dernière, pour grimper à la sixième place – 0.009s de Wehrlein.

Auteur du secteur intermédiaire le plus rapide, Jean-Eric Vergne a terminé septième, 0,005 seconde devant Frijns en fin de séance tandis qu’Oliver Turvey a propulsé sa machine NIO 333 à la neuvième place.

Antonio Felix da Costa complète le top 10, avec un centième de seconde d’avance sur Sergio Sette Camara qui avait impressionné en faisant les duels pour la première course.

En FP1, Mortara a repris là où il s’était arrêté samedi, ouvrant dimanche matin avec un tour de 1m06.373s pour dépasser les temps alors que les 17 premiers étaient tous à moins d’une seconde les uns des autres. La grille complète de 22 voitures était à moins de 1,444 seconde du temps de tête de Mortara.

Andre Lotterer avait terminé deuxième, à un peu plus de 0,05 seconde du pilote Venturi, tandis que Dennis battait Wehrlein à la troisième place.

Résultats de l’E-Prix de Berlin – FP2 :

Résultats de l’E-Prix de Berlin – FP1 :

Leave a Reply

Your email address will not be published.