Arch Manning donne un énorme coup de pouce au Texas avec engagement

Jeudi, à 11 h 16, heure de la Nouvelle-Orléans, le Flux Twitter d’Arch Manning – dont la biographie se lit “lycéen” et dont le compte ne suit exactement personne sur la plate-forme de médias sociaux – a envoyé son premier et, pour l’instant, son seul tweet.

Cela mettrait fin à un recrutement qui semblait sortir des années 1960 – presque pas d’interviews, presque pas de séances photo, presque pas de bravade. La nouvelle aura néanmoins des répercussions dans les années 2020.

Arch, le petit-fils d’Archie (vieille mademoiselle), et neveu de Peyton (Tennessee) et Eli (Ole Miss), qui sont tous devenus des superstars de la NFL, se dirigent vers Texas.

«Engagé à l’Université du Texas. #HookEm», lit-on sur le tweet, sur une photo d’Arch revenant pour passer dans un t-shirt Longhorn.

C’était ça. C’était tout.

En 90 minutes, il avait été retweeté près de 25 000 fois et la nouvelle avait trouvé son chemin vers des médias improbables allant des gribouillis d’actualités de la télévision par câble au New York Times en passant par le Drudge Report. Tous les efforts de la famille Manning avisée et expérimentée pour rendre cela aussi simple et silencieux que possible n’avaient aucune chance de faire face aux réalités modernes du battage médiatique et des attentes.

Une partie est le nom de famille.

Le grand-père d’Arch, Archie, est une telle légende à Ole Miss que la limite de vitesse sur le campus est de 18 miles par heure, un clin d’œil à son numéro de maillot. Il est ensuite devenu une sélection à deux reprises du Pro Bowl malgré le fait qu’il ait joué sur des terrains abyssaux. La Nouvelle Orléans équipes.

Le père d’Arch, Cooper, a vu sa carrière de receveur large chez Ole Miss interrompue en raison d’une blessure, mais est resté dans la vie publique en raison d’une personnalité surdimensionnée et de liens familiaux.

Ensuite, il y a les oncles. Peyton a aidé à transformer le programme du Tennessee dans les années 1990 avant de devenir cinq fois MVP de la NFL et deux fois champion du Super Bowl en indianapolis et Denver. Eli a joué dans Ole Miss au début des années 2000, puis a remporté lui-même deux Super Bowls avec le Géants de New York.

Tous les ci-dessus sont des habitués des campagnes télévisées nationales.

Arch les a suivis au lycée Isidore Newman à la Nouvelle-Orléans et, en première année, s’est imposé comme une future star en affichant une étrange combinaison de force et de toucher. Les scouts l’ont presque immédiatement identifié comme le quart-arrière n ° 1 et la recrue globale de la promotion 2023. Ils n’ont pas hésité. Le site de recrutement 247Sports lui a attribué une note globale parfaite, seulement le septième joueur à la recevoir.

Pratiquement toutes les écoles voulaient le QB de 6 pieds 4 pouces et la pression pour l’obtenir était énorme. Les Manning ont essayé de garder les choses simples et ont rarement discuté ou reconnu la situation. Les contacts avec les entraîneurs étaient limités. L’entraîneur du lycée d’Arch a été utilisé comme tampon pour gérer l’assaut.

Arch a finalement muré la liste, y compris en éliminant le Mississippi et le Tennessee pour s’enflammer de lui-même. Dans les trois derniers de l’Alabama, Géorgie et le Texas a émergé.

Les Longhorns ont gagné.

AUSTIN, TX – 23 AVRIL: l'entraîneur-chef des Long Horns de l'Université du Texas, Steve Sarkisian, appelle un jeu lors du match de printemps le 23 avril 2022, au Darrell K Royal - Texas Memorial Stadium à Austin, TX.  (Photo de Adam Davis/Icon Sportswire via Getty Images)

Steve Sarkisian a connu une première saison épouvantable de 5-7 au Texas. Une salle des quarts améliorée peut changer radicalement les choses à mesure que les Longhorns approchent de l’entrée dans la SEC. (Adam Davis/Icon Sportswire via Getty Images)

Pour l’entraîneur-chef Steve Sarkisian, ce fut une énorme victoire de recrutement.

Manning apporte non seulement son jeu à Austin à l’automne 2023 – il a encore une dernière année de lycée à jouer – mais devrait provoquer une vague d’engagements de recrutement très convoités dans les heures, jours et semaines à venir.

La publicité et le talent tangentiel qu’il vient de créer valent à eux seuls sa bourse – et tout ce qui est sur la table.

Ensuite, il y a la crédibilité de Sark, qui entame sa deuxième saison à UT après une décevante campagne 5-7. Il a montré qu’il était un entraîneur décent, mais pas génial, lors de précédents arrêts à Washington et USC.

Le programme Longhorn se dirige du Big 12 au puissant SEC en 2025 (sinon plus tôt) et la seule façon de gagner dans cette ligue est d’être meilleur que l’Alabama et la Géorgie. Le moyen le plus simple de devenir meilleur que l’Alabama et la Géorgie est d’avoir de meilleurs joueurs.

À Manning, du moins selon les éclaireurs, Sarkisian aura ça.

Le Texas a également le quart-arrière n ° 1 et la recrue globale de la promotion 2021 – Aiguières Quinn hors de la banlieue de Dallas. Ewers, qui a également reçu un score parfait de 247, a passé la saison dernière à état de l’Ohio avant d’être transféré au Texas. Il ne peut pas transférer à nouveau sans avoir à s’absenter une saison.

Ewers pourrait commencer en 2022 en deuxième année et 2023 en junior (avec Manning comme remplaçant), puis devenir professionnel. Cela pourrait permettre une transition en douceur.

Dans le passé, les Mannings ne se souciaient pas du temps de jeu des étudiants de première année. Peyton a commencé sa première saison à UT en tant que remplaçant et Eli n’a pratiquement pas vu d’action en tant que nouveau venu à Ole Miss. Les deux sont restés pendant les quatre années d’université pour se préparer à la NFL. Cela a clairement fonctionné.

Ou l’automne 2023 pourrait produire une compétition épique de quart-arrière à Austin. Quoi qu’il en soit, c’est le genre de problème que Sarkisian accueillera. Trop de talent, surtout au poste le plus important, est rarement un problème pour un entraîneur.

C’est dans plus d’un an. En ce moment, les Longhorns et leur quête sans fin pour «revenir» ont le vent en poupe. La SEC la plus compétitive attend dans deux ou trois saisons, mais elle vient de décrocher la perspective la plus renommée de l’empreinte traditionnelle de la ligue depuis des années.

Arch Manning s’est engagé au Texas.

L’annonce et le recrutement se sont faits discrètement. L’impact sera tout sauf cela.

L'école Isidore Newman de Arch Manning de la Nouvelle-Orléans assiste au match entre les Texas Longhorns et les Oklahoma State Cowboys au Darrell K Royal-Texas Memorial Stadium le 16 octobre 2021 à Austin, Texas.  (Photo de Tim Warner/Getty Images)

Arch Manning, photographié assistant à un match des Longhorns contre l’État de l’Oklahoma à Austin en 2021, a choisi le Texas comme école de choix pour 2023. (Tim Warner/Getty Images)

Leave a Reply

Your email address will not be published.