Al Avila discute du premier semestre 2022 des Tigers

DETROIT – Quelques minutes avant que les Tigers n’entrent sur le terrain pour tenter leur premier balayage de quatre matchs contre les Guardians à Detroit depuis 1986, le directeur général Al Avila a pris place dans la tribune de presse de Comerica Park avec des écrivains de beat et a essayé de résumer son réflexions sur la saison.

« Je ne suis pas content, dit-il. « Je suis très en colère, en fait, de la tournure que prennent les choses. Nous nous attendions à un meilleur bilan et nous y travaillons. Non, personne n’est heureux en ce moment. Nous sommes plus heureux maintenant, ces derniers temps, je dirais les derniers matchs.

Le travail et le bonheur se sont poursuivis avec la victoire 8-2 de mercredi. Et alors que les Tigers faisaient leurs valises pour prendre la route pour un road trip de 12 matchs dans trois villes avant la pause des étoiles, ils sont partis avec un sentiment d’opportunité de changer le récit.

“Il y a une opportunité certaine de nous mettre en position d’avoir un baseball très significatif dans la seconde moitié de la saison”, a déclaré le receveur Tucker Barnhart, qui a eu une paire de coups sûrs RBI dans la série, dont une deuxième manche, deux retraits single contre Shane Bieber mercredi. « Si nous faisons un bon voyage et que nous jouons bien au baseball, nous entrerons dans la pause avec un certain élan. Et puis revenir pour la seconde moitié de la saison, ça rend ça intéressant, tu sais ? Et je pense que tout ce que vous pouvez demander, c’est de jouer au baseball de manière significative en septembre. J’espère que nous pourrons nous mettre dans cette position, même si nous avons plutôt mal commencé.

En termes de matchs joués, mercredi a marqué la mi-parcours de la saison des Tigers. Leur fiche de 34-47 est à deux matchs de moins que le record à mi-parcours de la saison dernière, sept matchs de mieux qu’en 2019 et presque le même que leurs fiches de 36-45 de 2017 et 2018.

“De toute évidence, à ce stade, vous pouvez voir qu’il aurait pu y avoir des erreurs, et nous essayons de les corriger”, a déclaré Avila lorsqu’on lui a demandé s’ils auraient pu faire mieux pour construire l’équipe. “Mais en même temps, nous devons améliorer les joueurs que nous avons sur le terrain.”

Comparé au rythme de 100 défaites des Tigers il y a quelques semaines à peine, c’est une amélioration. Ils ont une fiche de 10-7 depuis qu’ils ont appelé Riley Greene le mois dernier, et ils ont marqué quatre points ou plus en six matchs consécutifs, correspondant à leur plus longue séquence depuis 2018. fait place à une infraction plus productive.

“Surtout en sortant de la série Royals où nous avions l’impression d’être un peu à plat tout autour, de venir ici contre une équipe qui se bat pour la première place de notre division, c’est énorme”, a déclaré Michael Fulmer. “Tout le monde s’est mobilisé et a fait son travail.”

Ce qu’il faut faire de ce tronçon incombe à Avila, qui ce mois-ci devra mesurer cette équipe avant la date limite des échanges et essayer de comprendre comment s’améliorer à l’avenir. Les premiers mots d’Avila interrogés mercredi sur le Trade Deadline en disent long sur le débat au sein de l’organisation.

“Un peu comme l’an dernier, nous ne sommes plus une équipe en reconstruction”, a déclaré Avila. « Nous voulons être meilleurs que là où nous en sommes actuellement, mais cela ne signifie pas que nous devons faire un pas en arrière. Le pas en arrière a été au début de la saison et le record que nous avons. Nous allons essayer d’améliorer l’équipe au fur et à mesure que nous avançons. Quoi que cela signifie, qui que nous puissions acquérir, quoi qu’il en coûte, nous devrons alors considérer toutes les options qui s’offrent à nous.

Ce recul, a déclaré Avila, a été un effort de groupe. Alors que Javier Báez a été au centre des réactions des fans – le produit du contrat de six ans qu’il a signé en novembre – Avila a souligné que l’arrêt-court a montré des éclairs de son talent et reste au sommet de sa carrière.

La dernière séquence de Baez a été meilleure, y compris deux points marqués mercredi. D’autres ont également intensifié.

“En ce moment, nous avons gagné quelques matchs d’affilée”, a déclaré Avila, “donc vous avez [Jonathan] Schoop produisant, vous avez [Eric] Haase produisant. Nous évoquons Riley Greene – producteur. Miggy obtient trois coups sûrs par match. Donc, tout d’un coup, si vos joueurs produisent, vous allez gagner des matchs.

« Ce n’est pas un joueur. Ça a vraiment été une pléthore de joueurs et les situations de blessures qui se sont aggravées. Et quand vous entrez dans cette situation où vous obtenez le bon lancer que nous avons obtenu, même si nous avons eu une série de blessures, avec un manque de frappe, ça va être un problème. Et puis tout d’un coup, vous obtenez des gars qui obtiennent leurs coups, puis le tangage commence à fuir un peu, et vous perdez quelques matchs comme ça. Ça a été ce genre de saison. Ça a été un peu de tout, et nous sommes tous responsables. Les joueurs doivent rendre des comptes. Le staff technique doit rendre des comptes. Le front office doit rendre des comptes. Et tout commence avec moi. Maintenant, notre travail consiste à le remettre ensemble.

“Notre espoir est que nous jouons plus comme nous l’avons fait ces derniers jours, car c’était l’attente à l’approche de la saison. Et c’est à cela que nous devons revenir. À la date limite des échanges, j’espère que nous pourrons apporter des améliorations en cours de route.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.